BEA AND THE BUTTERSQUELCH (Bea et le buttersquelch) – Sam Hash

Disponibilité: En Stock

11,50

Pages: 90

Langue: Anglais

ISBN: 9791220102506

UGS : 9791220104265-1 Catégories : , Étiquette :

Et si vous étiez une petite fille de huit ans et que, tout à coup, vous rencontriez un Buttersquelch dans votre jardin ?

Bea a une masse de cheveux roux bouclés, elle porte des lunettes steampunk jaunes à pointes, et dans le terrain communal derrière sa maison, elle rencontre une étrange créature appelée Boil. Après avoir partagé un sandwich dans la remise du grand-père de Bea, ils sont aspirés par le dossier d’un vieux fauteuil, qui s’avère être un portail. Ils arrivent dans le monde de Boil, peuplé d’Inklebinks et de Megabinks. C’est le début de leurs aventures et de leurs nouvelles découvertes jusqu’à ce qu’ils doivent passer par un mélange de portails et de terriers, pour retourner dans le monde de Béa.

« C’est une histoire sur l’amitié, l’imagination, le jeu dehors et le rire. Il s’agit aussi de bien dormir, de bien manger et de ne pas avoir peur du noir ».

« Qu’est-ce que tu es ? » demande Béa en baissant les yeux sur, eh bien, elle ne sait pas trop quoi. Ce drôle de petit bonhomme est un peu plus petit que la moitié de sa taille, mais ses pieds sont deux fois plus grands. Il a des genoux et des coudes attachés à des membres noueux. Sa tête ressemblait un peu à un oiseau écrasé, avec des oreilles massives pour équilibrer ses mains et ses pieds massifs. Et bien que chaque oreille soit de la même taille que son visage, c’était un visage qui semblait avoir un sens. Il avait une fourrure qui était un mélange glorieux de rouges et d’oranges et avait de longues plumes aléatoires qui dépassaient avec des pointes violettes surmontées d’un soupçon de bleu. Il la regardait avec un œil massif et curieux sous un sourcil plutôt excentrique. L’autre œil était petit et sombre… Puis, avec un doigt tendu vers le ciel nuageux, il a proclamé : « Je suis un Buttersquelch ! ».

 

Sam Hash a obtenu une licence en beaux-arts à l’université de Middlesex. Elle a toujours aimé lire et écrire et a décidé d’incorporer des lettres et des mots dans ses œuvres d’art et ses tatouages. Elle a fait divers emplois pour payer les factures et a continué à pratiquer l’art de manière indépendante. Puis elle a reçu une commande de quatre œuvres d’art pour le théâtre où elle travaillait à l’époque, en tant que responsable de la restauration. Au cours des quatre dernières années, elle a travaillé dans une auberge de jeunesse résidentielle, où elle a pu profiter d’un environnement calme, ce qui lui a donné l’occasion de jouer à nouveau avec des objets.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “BEA AND THE BUTTERSQUELCH (Bea et le buttersquelch) – Sam Hash”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading...